Un partenariat pakistano-afghan pour la paix !

Passe de Khyber, frontière nord-ouest du Pakistan - Le Pakistan et l'Afghanistan ont une longue frontière commune, mais leurs présidents respectifs, Pervez Moucharraf et Hamid Karzai, n'ont jamais eu de stratégie commune dans cette zone. Pourtant, si l'on est au poste de Michni, le plus haut point de la passe de Khyber, et que l'on observe beaucoup plus bas les milliers de camions et d'autobus qui franchissent la frontière de l'Afghanistan vers le Pakistan à l'ombre de l'Hindou Kouch, une évidence saute aux yeux : le contrôle de la zone frontière nécessite une politique de contre-insurrection commune aux deux pays.

Le nouveau gouvernement pakistanais a maintenant pleinement l'occasion d'agir en ce sens. Pour tarir le recrutement et l'approvisionnement des talibans et de Al Quaïda, les deux pays doivent combattre ensemble les activistes.

Cela suppose d'améliorer la formation des forces de sécurité, à commencer par le Frontier Corps , les gardes-frontière pakistanais, cette force de 50 000 hommes répartis au long des quelques 2500 kilomètres de frontière commune. Ces "fils de la terre" sont dans une situation pitoyable. Ils reçoivent moins de deux euros par jour pour patrouiller dans une zone qui s'étend de montagnes de plus de 7000 mètres de haut jusqu'à des déserts arides.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/K6g3LZc/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.