0

Un guide pratique sur les faucons israéliens

L'annonce du premier ministre Ariel Sharon indiquant sa volonté de démanteler les colonies juives de la Bande de Gaza ainsi que certaines colonies de Cisjordanie a choqué et pris au dépourvu la nation israélienne et les nations du monde entier. Beaucoup ont dénoncé le plan de Sharon comme étant un stratgème. Mais cette surprise était folle depuis le début.

Malgré l'apparence qu'ils donnent aux étrangers, les débats en Israël sur l'avenir des territoires occupés n'ont jamais été réduits à une simple histoire de faucons et de colombes. Comme toute chose en Israël, le processus est plus complexe, et particulièrement lorsque les faucons sont concernés.

Dans l'ensemble, il existe deux espèces de faucons israéliens : les idéologiques et les stratégiques. Les faucons idéologiques considèrent les territoires occupés comme faisant partie intégrante de la Terre historique d'Israël, la patrie du peuple juif. Pour eux, les territoires relèvent du patrimoine juif, ce qui explique leur insistance à appeler la Cisjordanie par son appellation historique hébraïque : la Judée et la Samarie.

Les faucons idéologiques ne sont pas tous religieux, bien que ceux qui le soient fondent leur revendication sur des promesses et des prophéties divines. Mais beaucoup de faucons idéologiques sont des nationalistes séculiers et leur jargon est similaire à celui des nationalistes types d'Europe de l'Est et d'Europe Centrale. L'ancien premier ministre Menachem Begin et Yitzhak Shamir appartenaient à cette catégorie.