A view of the Goldman Sachs headquarters in London Jastin Tallis/Getty Images

La croissance économique ne suffit plus

MADRID – Prises en compte de manière isolée, les données macroéconomiques des économies avancées du monde peuvent paraître déroutantes. Mais si on les analyse collectivement, les données révèlent une vérité troublante : sans changements dans la manière de répartir les richesses produites et distribuées, la convulsions politiques qui ont balayé le monde au cours des dernières années ne pourront que s'intensifier.

Voyez par exemple le cas des salaires et de l'emploi. Aux États-Unis et dans de nombreux pays européens, les salaires moyens stagnent, bien que la plupart des économies aient récupéré depuis la crise financière de 2008 en termes de PIB et de croissance de l'emploi.

En outre, les hausses de l'emploi n'ont pas conduit à un ralentissement ni à un renversement de la baisse de la part des salaires dans le revenu national total. Au contraire, la plupart des richesses créées depuis la crise de 2008 ont été allouées aux riches. Cela peut expliquer les faibles niveaux de consommation qui caractérisent la plupart des économies avancées et l'échec d'une politique monétaire laxiste à produire une hausse de l'inflation.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/OOOs6wE/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.