5

Ignorer les multiplicateurs de la croissance

PRINCETON – En Avril 2010, alors que l’économie globale commençait à se remettre du choc de la crise financière de 2008-2009, le World Economic Outlook(WEO, Rapport sur l’économie mondiale) du Fonds Monétaire International prévoyait une croissance du PIB global supérieur à 4% en 2010, et un taux de croissance annuel constant de 4,5% maintenu jusqu’en 2015. Mais cette prévision s’est avérée bien trop optimiste.

En fait, la croissance globale s’est ralentie. Dans son tout dernier rapport WEO, le FMI prévoit une croissance du PIB global de l’ordre de seulement 3,3% en 2012, et de 3,6% en 2013. Il prévoit en outre un ralentissement généralisé de la croissance.