0

Mort à Lhassa

PRAGUE – Le 8 avril, le tribunal populaire intermédiaire de Lhassa a condamné à mort deux Tibétains, Lobsang Gyaltsen et Loyak, accusés d'avoir incendié volontairement des magasins appartenant à des Chinois, actes ayant entraîné la mort. Le même tribunal a condamné à la même peine mais avec sursis deux autres militants tibétains, Tenzin Phuntsok et Kangtsuk, et il a infligé une peine de prison à perpétuité à un troisième accusé, Dawa Sangpo.

Ce sont les premières peines de mort prononcées par des tribunaux chinois à des participants aux manifestations qui ont eu lieu à Lhassa et dans d'autres villes tibétaines au printemps 2008. Ces procès ayant eu lieu à l'abri des regards du monde extérieur, sans observateur impartial ou journaliste étranger, on peut douter fortement que les accusés aient bénéficié d'un procès équitable, conforme aux normes internationales.