3

Les USA et le partage du pouvoir sur la scène internationale

CAMBRIDGE – Les appels des adversaires républicains potentiels d'Obama à une transformation radicale de la politique étrangère marquent la campagne présidentielle américaine. Les campagnes ont un côté extrême par rapport à la réalité, mais il faut se méfier des propositions de changement radical, car les choses ne se passent pas toujours comme prévu.

La politique étrangère n'avait joué pratiquement aucun rôle lors de la campagne présidentielle de 2000. En 2001, George W. Bush qui avait entamé son premier mandat sans marquer beaucoup d'intérêt pour la politique étrangère, a complètement changé de perspective et voulu remodeler le monde après le 11amp#160;septembre. Comme les présidents Wilson, Roosevelt et Truman avant lui, il a eu recours à la rhétorique démocratique pour faire l'unité autour de lui.