0

Quelques réflexions à propos de la Corée du Nord

DENVER – N’importe quel Coréen d’un certain âge vous parlera de la saison de l’orge qui débute en février et se prolonge jusqu’aux mois frileux du début du printemps et aux toutes premières récoltes de l’orge d’hiver. Peu de Sud-Coréens se souviennent encore de ces mois difficiles, mais pour les Nord-Coréens, la faim dans les campagnes durant cette période de l’année est une réalité.

La Corée du Sud a constitué ces dernières années la principale source externe de nourriture, soit par une assistance alimentaire directe (pour les problèmes immédiats) soit par la livraison de fertilisants. Mais cette année, compte tenu du regain d’agacement et de colère des Sud-Coréens vis à vis du régime nordiste, la nourriture et les fertilisants sont incertains. Et certains analystes à Séoul estiment qu’une succession politique risquée à Pyongyang, associée à la pénurie alimentaire dans les campagnes, pourrait s’avérer trop difficile à gérer pour le régime nord-coréen.