2

L’Europe de Weimar ?

BERLIN – La position de l’Allemagne en Europe paraît de plus en plus particulière et vulnérable. Dans le chaos de la réunification allemande en 1990, alors que les voisins de l’Allemagne étaient terrifiés par le nouveau géant, le Chancelier de l’époque, Helmut Kohl, avait promis une Allemagne européenne, et non pas une Europe allemande. Aujourd’hui, pourtant, les termes de n’importe quel effort de sauvetage européen sont clairement dictés par l’Allemagne.

Il est largement reconnu que l’Europe a besoin d’une croissance économique substantielle si elle veut émerger de ses problèmes de dette. Or, l’obsession de l’Allemagne pour la stabilité – qui trouve son origine dans l’expérience d’entre-deux-guerres catastrophique du pays – pousse dans la direction inverse. Par conséquent, le dénigrement systématique de l’Allemagne est maintenant à la mode.