0

La moitié oubliée du ciel africain

NAIROBI – Au Kenya, mon pays natal, un proverbe dit que lorsque deux éléphants se battent, c’est l’herbe qui souffre. Rien n’est plus vrai en ce qui concerne les conflits qui ont déchiré l’Afrique ces cinquante dernières années.

En République démocratique du Congo, des milices en maraude qui se prétendent être des combattants de la liberté, ont recours, tout comme les troupes gouvernementales auxquelles elles s’opposent, au viol comme arme contre des femmes sans défense. Après le génocide au Rwanda, la lourde tâche de reconstruction d’une société dévastée a incombé aux femmes du pays.