0

Le “profilage ethnique” par où pèche-t-il?

BRUSSELS – Il n’y a encore que quelques d’années, alors que terrorisme, immigration et colère des banlieues s’étalaient à la une des médias en France, un policier faisait cette confidence à un chercheur: “Le trafic en tout genre, il est évident que ce sont les Noirs ou les Arabes qui sont derrière. Quand on croise un Noir ou un homme qui a l’air arabe, on se dit ‘Il ne fait pas français,’ alors on l’arrête pour voir s’il a ses papiers.”

Ce policier donnait là un bon aperçu de ce que recouvre l’expression “profilage ethnique”: contrôles, fouilles ou arrestations sur la base de stéréotypes, plutôt que d’informations précises sur le comportement. Le profilage ethnique n’a pas de statut légal en Europe. Il s’avère inefficace dans la lutte contre la criminalité. Contre-productif, comme réponse au terrorisme. Mais il est toujours à l’honneur chez les policiers européens.