25

Un remède pour l'Europe

NEW-YORK – Il est maintenant clair que la principale cause de la crise de l'euro est l'abandon par les Etats membres de leur droit d'imprimer de l'argent - responsabilité qui incombe à la Banque centrale européenne (BCE). Ils n'avaient pas compris ce que cet abandon supposait, pas davantage d'ailleurs que les autorités européennes.

Lors de l'introduction de l'euro, le régulateur a autorisé les banques à acheter les bons du Trésor européens en quantité illimitée sans exiger qu'elles conservent des capitaux propres. Les banques commerciales ont trouvé avantageux d'accumuler les bons des pays les plus faibles de manière à gagner quelques points de base supplémentaires, ce qui a entraîné la convergence des taux d'intérêt dans toute la zone euro. Confrontée au fardeau de la réunification, l'Allemagne a entrepris des réformes structurelles, devenant ainsi plus compétitive. Grâce à un crédit facile, d'autres pays ont connu un boom immobilier et un boom de la consommation, perdant ainsi en compétitivité.