Getty Images

The Year Ahead 2018

L’UE réveillée par « l’Amérique d’abord »

BRUXELLES – Au pouvoir depuis moins d’un an, le président américain Donald Trump a d’ores et déjà mis à rude épreuve la relation entre l’Europe et les États-Unis. Qu’il s’agisse de la coopération de défense et de sécurité au sein de l’OTAN, des relations commerciales, de la collaboration autour de défis mondiaux tels que le changement climatique, ou de la participation à des organismes comme le G7 ou le G20, difficile de trouver un domaine épargné par les réprobations de Trump.

Depuis plus d’un siècle, le partenariat qui unit les deux côtés de l’Atlantique se situe au cœur de la politique étrangère américaine. À l’heure où les défis clés ignorent largement les frontières nationales – terrorisme, changement climatique, migrations de masses – une telle coopération est plus importante que jamais.

Seulement voilà, l’approche trumpienne de « l’Amérique d’abord », associée au style de leadership imprévisible du président américain, met à mal les partenariats et accords sur lesquels reposent de longue date la coopération transatlantique et tout simplement mondiale. Bien que la doctrine de Trump ravisse sans doute son cœur d’électeurs, elle échoue à prendre en compte les principes et mécanismes les plus basiques de la politique internationale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/4DVnS0f/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.