Getty Images

The Year Ahead 2018

Les grandes villes asiatiques doivent agir pour la paix et la sécurité

TOKYO – En pensant à 2018, Tokyo et les autres villes japonaises examinent leurs infrastructures de défense civile qu'elles négligent depuis longtemps, ainsi que les procédures à mettre en œuvre en cas d'attaque nucléaire. Les écoliers font des exercices d'alerte nucléaire qui ressemblent à ceux que j'ai subis dans mon enfance, en pleine Guerre froide. La police et les services de premier secours actualisent des procédures plus ou moins oubliées depuis les années 1990, et les hôpitaux font des tests pour évaluer leur degré de préparation. On recense pour les restaurer les abris anti-atomiques qui avaient été laissés à l'abandon, et on évalue les ressources qui pourraient renforcer la protection de la population civile, ainsi que le potentiel d'innovation dans ce domaine.

Liée à la posture de plus en plus agressive de la Corée du Nord (notamment les lancements de missiles au-dessus du Japon), une grande partie de ces mesures se prennent au niveau local. Au-delà du Japon, beaucoup d'autres villes asiatiques renforcent leur défense civile. Mais elles peuvent et doivent faire davantage : elles doivent jouer un rôle central pour éviter un conflit et diminuer la tension.

A l'image des maires de Tokyo durant la Guerre froide, je ne pense pas que nous serons confrontés aux horreurs d'une attaque nucléaire. Néanmoins, ma municipalité et les agences qu'elle dirige ne seront jamais trop prudentes ou suffisamment prêtes en matière de sécurité et de bien-être des habitants. Ne pas faire le maximum serait de l'inconscience, mais aussi une insulte à la mémoire des victimes des bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki en 1945.

To continue reading, please subscribe to On Point.

To access On Point, log in or register now now and read two On Point articles for free. For unlimited access to the unrivaled analysis of On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/zAVzVAs/fr;
  1. Donald Trump delivers his address to a joint session of Congress  Bill Clark/CQ Roll Call/Getty Images

    Trump’s Abominable Snow Job

    • In the 2016 US presidential election, Donald Trump presented himself as a populist who would protect America’s “forgotten” workers from the disruptions of trade and immigration and the nefarious designs of unnamed elites.

    • But, a year after assuming office, it has become abundantly clear that “America first” means workers come last.
  2. Project Syndicate

    PS Commentators’ Best Reads in 2017

    • For the first time, Project Syndicate has asked its contributors what they’ve been reading, and why. 

    • Their choices may surprise, but surely will not disappoint, readers seeking the most important books on history, politics, economics, as well as more than one novel.