A girl seriously affected with cholera Albert Gonzalez Farran/Getty Images

Un plan de route pour mettre fin au choléra

GENÈVE – « Où sont les latrines ? » C’est souvent la première question que je pose lorsque je visite le site d’une épidémie de choléra partout dans le monde. La plupart du temps, la réponse est : « Nous n’en avons pas. Nous allons là où nous pouvons ».

Le choléra, une maladie très ancienne est devenue une maladie liée à la pauvreté. Elle ne discrimine pas géographiquement, mais elle s’attaque surtout à des communautés vulnérables dans des régions où les conditions d’hygiène laissent à désirer.

Transmis par les crues des eaux contaminées qui s’infiltrent dans les sources d’eau potable, transporté par les voyageurs inconscients ou introduit dans les ménages par des légumes irrigués avec des eaux usées non traitées, le bacille virgule se loge dans l’intestin grêle après son ingestion, provoquant de graves diarrhées et une déshydratation fulgurante.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/MvETAEx/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.