Businessmen standing on world map, waving American and Chinese flags PhotoAlto/Milena Boniek/Getty

Sur la voie du désordre économique mondial ?

LONDRES – Le mois prochain, lorsque les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales de plus de 180 pays se rencontreront à Washington à l'occasion des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale, ils seront confrontés à un système économique sous tension croissante. Ce système ayant échoué à procurer la prospérité inclusive dont il est capable, il est de plus en plus contesté et fragilisé. Si l'on exclut un changement de trajectoire, le risque de voir l'ordre économique d'aujourd'hui faire place à un désordre économique mondial va aller croissant.

Le système économique mondial actuel, fondé essentiellement par les USA et leurs alliés au  lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, repose sur des institutions multilatérales -  notamment le FMI et la Banque mondiale. Elles ont été conçues de manière à cristalliser les obligations des pays membres et elles incarnaient un ensemble de bonnes pratiques économiques qui ont abouti à ce que l'on appelle le "Consensus de Washington".

Ce consensus s'enracinait dans un paradigme économique visant à encourager des interactions gagnant-gagnant entre les différents pays en favorisant la libéralisation des échanges, les flux financiers transfrontaliers, la liberté des prix et la déréglementation sur le plan intérieur. Tout cela est très différent de ce qui se passait derrière le Rideau de fer et en Chine durant la première moitié de l'après-guerre.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/A6Fwvwz/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.