Two women Robert Nickelsberg/Getty Images

Faire en sorte que le « travail des femmes » compte

ISTANBUL – Au cours des prochains mois, les 12.000 employés-es du siège d’Apple à Cupertino en Californie emménageront dans leur nouveau campus futuriste. L’Apple Park, ou le « vaisseau spatial », couvre une surface de 26.000 hectares et comprend un studio de yoga sur deux étages, des pistes de courses et des boîtes à pizza révolutionnaires dans lesquelles les tranches restent croustillantes. Par contre, pas de crèche d’entreprise.

En dédaignant l’importance des garderies d’enfants pour les parents qui travaillent, la marque à la pomme est loin d’être la seule. Et cette lacune pose un obstacle de taille à la capacité des parents, et des femmes en particulier, à réaliser leur potentiel économique.

Dans le monde, les femmes effectuent en moyenne deux fois plus de tâches domestiques et de soins aux personnes – dont le temps passé à l’éducation des enfants, aux soins aux malades et aux membres plus âgés de la famille et à la gestion du foyer – que les hommes. Dans certains pays, dont le Mexique, l’Inde et la Turquie, cette proportion s’élève à trois fois plus.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/CpScaUX/fr;

Handpicked to read next