Les femmes à la barre ?

A quoi ressembleront les sommets du G8 lorsque la présidente américaine Hillary Clinton et la présidente française Ségolène Royal se joindront à la chancelière allemande Angela Merkel pour former un formidable trio de pouvoir féminin ? Ce scénario n'a rien d'impossible, d'autant qu'aux USA et en France il y a encore d'autres candidates plausibles dans la course à la présidence (Condoleezza Rice en Amérique et Michelle Alliot-Marie en France). Cela se traduira-t-il par un nouveau style en politique intérieure et en politique étrangère ?

La réponse n'est pas évidente. On a déjà vu des femmes suffisamment énergiques et motivées pour parvenir à la première place. Tel a été le cas d'Indira Gandhi, de Golda Meir et de Margaret Thatcher. Elles ont joué un rôle important comme Premier ministre chacune dans leur pays, mais elles n'étaient peut-être pas l'incarnation de ce que l'on considère généralement comme les valeurs féminines. Toutes trois ont surpassé les hommes sur leur terrain et n'ont guère eu de temps à consacrer à ce que l'on appelle maintenant le féminisme.

Une autre tendance est sans doute plus significative dans le domaine du pouvoir politique. Dans la répartition des portefeuilles ministériels, les femmes sont parvenues à briser la frontière invisible qui les cantonnait traditionnellement à l'éducation et aux Affaires sociales. Ce sont des femmes qui sont à la tête de Affaires étrangères aux USA et dans l'UE, de même que dans une demi-douzaine de pays européens, dont la Grande-Bretagne. Pour autant, le style et surtout le fond de la politique étrangère ont-ils changé ?

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/RwxEsZ6/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.