Rien ne change en matière de politique étrangère allemande

MUNICH – Plus de dix semaines après ses élections législatives, l'Allemagne n’a toujours pas de nouveau gouvernement. Mais, bien que les négociations en vue de la formation d’une coalition post-électorale aient été exceptionnellement prolongées, la politique étrangère et de sécurité fait l’objet d’un large consensus les parties.

En effet, lorsque l'Union chrétienne-démocrate de la chancelière Angela Merkel et le Parti social-démocrate (SPD) ont finalement présenté leur accord de coalition le 27 novembre, le groupe de travail sur la politique étrangère et de sécurité avait quant à lui terminé sa mission depuis déjà deux semaines. A l’exception de quelques modifications qui signifient généralement davantage pour la population allemande que pour les partenaires européens et internationaux du pays (par exemple l’exigence d’une plus grande transparence du gouvernement en matière d’exportations d'armes à des régimes autocratiques), la continuité et la prudence resteront les maîtres mots de la politique étrangère et de sécurité allemande.

Les observateurs peuvent être en désaccord quant à savoir si la position des dirigeants allemands fournit un signe de fiabilité ou reflète un manque lamentable d'ambition diplomatique. Ceux qui espèrent un leadership allemand plus actif seront sans doute déçus par le nouveau gouvernement.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/OJCyv6l/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.