0

Remporter la guerre contre la terreur

Nous avons assisté, le mois dernier, au troisième anniversaire du jour qui a éveillé l'Amérique à un nouveau monde, lorsque des extrémistes ont tué des centaines d'innocents sur le sol américain. La semaine dernière a marqué le troisième anniversaire du commencement de l'opération Liberté immuable, le jour où l'Amérique s'est résolue à mener la guerre contre les extrémistes eux-mêmes et où nous avons attaqué l'Al Qaeda et les Talibans en Afghanistan.

Trois années après le début de la guerre mondiale contre la terreur, certains se demandent si l'Amérique est plus sûre et si le monde est plus riche. Ce sont là des questions pertinentes.

Mais adoptons tout d'abord un point de vue historique. Nous avons souvent entendu dire que cette guerre mondiale contre l'extrémisme constituera la tâche d'une génération, qu'il s'agissait d'une guerre qui pourrait se poursuivre pendant des années, tout comme la Guerre Froide, qui a duré des décennies.

Nous considérons désormais la Guerre Froide comme une grande victoire de la liberté. Mais rien n'était certain ni prédéterminé. Les cinquante années de cette bataille épique entre le monde libre et l'empire soviétique ont été remplies de division, d'incertitude, de doute de soi, de revers et d'échec.