the iron throne Vickie Flores/ZumaPress

Pourquoi nous avons besoin de « Game of Thrones »

PARIS – Les programmes de télévision populaires d'aujourd'hui sont devenus l'équivalent des feuilletons qui ont commencé à paraître dans les journaux du XIXème siècle. Des séries comme « Game of Thrones » et « Downton Abbey », comme Balzac et Dickens auparavant, servent de source de divertissement et de sujet de conversation. En ce sens, nos scénarios de télévision sont apparus comme des outils cruciaux pour l'analyse sociale et politique.

Ces outils peuvent servir à comprendre par exemple la différence entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et le Président des États-Unis Barack Obama. Netanyahou est toujours coincé dans la troisième saison de « Homeland » (c'est à dire qu'il est obsédé par l'Iran), alors qu'Obama, après avoir commencé à inclure la menace russe renouvelée dans son calcul stratégique, est déjà entré dans la troisième saison de « House of Cards ».

Bien sûr, la disponibilité de telles comparaisons trouve son origine dans ce qui anime souvent la popularité d'une série télé : sa capacité à fournir un miroir à une société (pour y refléter ses angoisses et désirs), et pour créer un médium dans lequel des spectateurs issus d'autres cultures peuvent se reconnaître.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/C4HoQ5f/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.