L'Amérique va mener le

SINGAPOUR – Pratiquement pas une semaine ne passe sans qu'un soi-disant grand spécialiste ne publie un gros livre ou ne fasse un long sermon qui décrit l'éclipse de l'hégémonie américaine en Asie. Certes, la puissance américaine va inévitablement décliner en termes relatifs face à la montée des géants asiatiques que sont la Chine et l'Inde. Mais au moins en ce qui concerne l'Asie, les arguments relatifs à la fin de l'hégémonie américaine sonnent creux.

Tout d'abord les USA n'ont jamais été une puissance hégémonique en Asie. Seule une poignée de triomphalistes américains de l'après-Guerre froide l'ont cru. La nature de la puissance américaine et l'exercice de son influence ont toujours été plus subtiles que l'on ne le croit. En fait, avec la montée de l'Inde et de la Chine, les USA pourraient se retrouver en meilleure position.

Pourquoi ? La puissance et l'influence reposent sur la réussite économique. L'économie chinoise double de taille chaque 10 ans depuis 1978 et l'économie indienne fait de même depuis 1991, à l'opposé, il a fallu prés de 20 ans à l'économie américaine pour aboutir au même résultat. Cela ne signifie-t-il pas que l'Asie évolue rapidement vers une situation de multipolarité - une configuration dans laquelle de grandes puissances d'importance similaire s'équilibrent les unes les autres - tandis que l'influence américaine diminue  progressivement ? Cette conclusion à première vue évidente serait vraie sans l'existence du système de sécurité hiérarchisé propre à l'Asie qui s'est construit en parti par hasard, en parti par choix.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/rb03zAt/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.