6

L’Europe devrait-elle s’inspirer des Etats-Unis ?

BRUXELLES – Paul Krugman, l’économiste de l’université de Princeton et blogueur, a récemment résumé les tendances divergentes de part et d’autre de l’Atlantique en ces termes : « Mieux ici, pire là-bas ». Cette remarque est choquante : en 2009 encore, les politiciens et analystes européens fustigeaient les Etats-Unis, jugés responsables de la crise financière et se félicitait de l’euro qui protégeait le Vieux continent des turbulences économiques.

Malheureusement pour les fervents partisans de l’Europe, les faits sont sans appel. Selon la Commission européenne, le PIB américain par habitant devrait retrouver son niveau de 2007 l’an prochain, tandis que celui de la zone euro devrait se maintenir à 3 pour cent en dessous de ce niveau.

De même, le taux de chômage, qui était à peu près le même des deux côtés de l’Atlantique en 2009-2010, a baissé de près de 4 pour cent aux Etats-Unis, où les investissements et les exportations se sont aussi rétablis plus rapidement. Même l’inflation devrait être plus faible cette année aux Etats-Unis qu’en Europe.

Le seul domaine où l’Europe affiche de meilleurs résultats est celui des finances publiques. En 2012, le déficit budgétaire total de la zone euro devrait être légèrement supérieur à 3 pour cent du PIB, comparé à plus de 8 pour cent aux Etats-Unis.