Pourquoi un Renminbi plus flexible reste important

CAMBRIDGE – L'une des évolutions macroéconomiques les plus notables de ces dernières années a été la forte réduction de l’excédent du compte courant de la Chine. Pour 2012, le Fonds monétaire international prévoit un excédent de seulement 2,3% du PIB, loin du niveau record d’avant crise de 10,1% du PIB atteint en 2007. La raison principale est une diminution de l'excédent commercial de la Chine – c’est à dire, l'excédent de la valeur des exportations chinoises par rapport à celle de ses importations.

Cette réduction a surpris les nombreux experts et analystes politiques, qui considèrent que les excédents commerciaux massifs et durables de la Chine sont une preuve prima facie que l'intervention du gouvernement a maintenu le renminbi largement en dessous de sa valeur «d'équilibre» en l’absence de contrôle. La chute spectaculaire de l'excédent chinois remet-elle cette sagesse conventionnelle en question? Les États-Unis, le FMI et autres devraient-ils cesser de presser la Chine de passer à un régime de change plus flexible?

La réponse courte est "non." L'économie chinoise est toujours en proie à des déséquilibres massifs, et un régime de change plus souple pourrait jouer un rôle utile de soupape de sécurité et d’amortisseur.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/f4FnsZnfr