0

Qui nous sauvera?

SYDNEY – Le sauvetage de 33 mineurs chiliens de ce qui promettait d’être leur tombeau a réjoui le monde entier: en fin de compte, la valeur espoir avait encore cours au vingt-et-unième siècle. Mais où que l’on jette les yeux autour de nous, les raisons d’espérer n’abondent pas.

Le monde s’achemine, cahin caha, vers une guerre de devises, et même vers le protectionnisme, qui menace de détruire l’emploi et la croissance. L’Amérique se remet de la récession dans l’anémie et le chômage. Quant à la Chine, avec ses réserves étrangères équivalant à la moitié de sa production, elle affirme sans ciller, ne pas délibérément manipuler la valeur du renminbi. Et son excédent commercial continue à grimper aux dépens des autres pays.

La solution aux problèmes du changement climatique est encore loin. Quelques semaines de pluie en Australie ont enhardi ceux qui pensent que le réchauffement de la planète n’est qu’un vaste complot monté par les Nations Unies, les scientifiques ou encore les Martiens.

La guerre en Afghanistan détruit les vies et les trésors de ce territoire inhospitalier et triste, et l’Amérique et ses alliés n’y ont pas, ne serait-ce que sous forme embryonnaire, la moindre porte de sortie. Et les problèmes que pose son voisin, le Pakistan, s’aggravent.