À qui profiterait l'impôt uniforme?

WASHINGTON, DC – Les candidats républicains à la présidence prêtant allégeance à l'impôt uniforme (un système d'impôt sur le revenu des particuliers à taux fixe) à tour de rôle, leurs opposants ont décidé de démontrer la raison pour laquelle le fait d'augmenter les impôts des pauvres pour réduire ceux des riches est une mauvaise idée. Mais si l'impôt uniforme est une si mauvaise idée, pourquoi tant de pays l'ont-il adopté alors ?

L'étude attentive de ces pays – principalement des pays postcommunistes d'Europe orientale et une poignée de minuscules micro-États dans le monde – suggère qu'ils appliquent cet impôt pour trois raisons. Tout d'abord, certains pays sont relativement pauvres et manquent de capitaux nationaux, à tel point qu'ils choisissent de. baisser leurs taux pour attirer les investisseurs étrangers. D'autres pays sont si petits et ont tant de difficultés à collecter les recettes qu'ils ne peuvent se permettre d'avoir recours à une forme de fiscalité progressive. Enfin, certains pays sont tellement corrompus qu'ils sont obligés de réduire drastiquement les taux des riches pour les amener à payer leurs impôts.
Les États-Unis, à l'instar d'autres pays développés, ne sont pas (encore) dans l'une de ces situations ; alors pourquoi faudrait-il y mettre en place un impôt uniforme ?

Les anciens pays communistes d'Europe de l'Est qui se sont convertis à l'impôt uniforme – y compris la Bulgarie, la République tchèque, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Macédoine, la Roumanie, la Slovaquie et l'Ukraine, entre autres – manquent cruellement de capitaux d'investissement. Que ce soit aux portes de l'Union européenne ou en Europe, c'est à qui attirera le plus d'investisseurs directs étrangers, lesquels voient en l'impôt uniforme le message suivant : Vous êtes les bienvenus, nous ne pourrons pas vous voler, et vous pourrez conserver tout ce que vous gagnez.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/OqkS1kn/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.