0

Qui est Gordon Brown ?

Gordon Brown succède enfin à Tony Blair à la fonction de Premier Ministre britannique, réalisant ainsi l’ambition d’une vie, comme si de droit. Voilà son premier problème : il n’a pas été élu par qui que ce soit – ni par le parti travailliste, ni par les électeurs britanniques – mais a simplement hérité de ce qu’il estime lui être dû depuis longtemps.

Mais alors, comment Gordon Brown peut-il légitimer son rôle de nouveau leader britannique ? Une chose est sûre, il n’obtiendra pas de légitimité s’il ne fait que réchauffer les plats servis par Blair au cours des dix dernières années.

Le deuxième problème de Brown est l’opposé du premier. En tant que membre éminent du gouvernement Blair tout au long de son mandat, il partage la responsabilité de tout ce que son successeur a fait. Les commentateurs politiques prétendent parfois déceler des différences importantes dans leurs attitudes politiques sous-jacentes. Pourtant, en pratique, Brown est resté dans l’ombre, administrant habilement l’économie tout en restant silencieux et énigmatique sur les grandes questions politiques, et approuvant apparemment les décisions de Blair.

Pour avoir une certaine légitimité, Brown doit proposer de la nouveauté ; ce qu’il ne pourra faire qu’en se distinguant clairement du legs de Blair – et de façon plutôt radicale. Ce tour de force sera difficile à exécuter.