0

Où est passée l’Europe ?

Tandis que la crise mondiale de la finance se transforme inexorablement en crise économique doublée de crise industrielle, le cri « Où est passée l'Europe ? » résonne à travers l'Union européenne. Jusqu’alors, la réponse de Bruxelles n'est pas des plus rassurantes.

Le mot d’ordre de la Commission européenne est de défendre à tout prix l’intégrité du marché unique et d’utiliser son formidable pouvoir judiciaire pour s'assurer que les rachats et autres aides gouvernementales des 27 ne faussent pas la concurrence loyale. D’après les industriels dont l’humeur semble se durcir, ce mantra familier n’est pas suffisant.

Les licenciements industriels, signe de fermeture d’usines importantes et de pertes d'emploi en cascade dans des milliers de petites entreprises, provoquent une inquiétude croissante en Europe. Les Etats se retrouvent sur un terrain d’affrontement avec l’UE, même s’ils savent que leur meilleure chance de survie repose sur une action européenne concertée. Bruxelles est consciente que la crise offre une réelle opportunité politique, tandis que la Commission ne l’a pas encore compris.

L’heure est venue pour un nouvel ensemble de mesures industrielles européennes qui permettrait à Bruxelles d’utiliser son statut « d’honnête médiateur » afin de gérer des rivalités d’intérêt. Les eurocrates de la Commission devraient dépoussiérer des dossiers trentenaires pour se remémorer la manière dont leurs prédécesseurs ont géré la crise de l’acier qui menaçait de provoquer une guerre commerciale en Europe.