Où sont les dirigeants mondiaux ?

Le sommet du G-8 qui s’est tenu ce mois-ci au Japon a été une démonstration douloureuse de l'état pitoyable de la coopération mondiale. A l’heure où le monde s'enfonce dans la crise ; où les prix des denrées alimentaires montent en flèche et ceux du pétrole atteignent des sommets historiques ; où les grandes économies entrent en récession ; où les négociations pour lutter contre le réchauffement planétaire tournent en rond ; où l'aide aux pays les plus pauvres stagne malgré des années de promesses d’augmentation, il est difficile de citer une seule réussite de la part des grands dirigeants mondiaux.

Aux problèmes mondiaux, il fait trouver des solutions mondiales, or, il est évident que les leaders du G-8 ne peuvent les apporter. Presque tous les dirigeants politiques présents au Sommet étant particulièrement impopulaires chez eux, peu d’entre eux pourraient assurer un rôle de dirigeant à l'échelle mondiale. Faibles à titre individuel, ils le sont encore plus lorsqu'ils se réunissent et révèlent leur incapacité à mobiliser concrètement les énergies.

Quatre grands problèmes se posent. Le premier est l'incohérence du leadership américain. Nous sommes bien loin du temps où les États-Unis pouvaient résoudre seuls tout problème mondial. Aujourd’hui, ils n'essaient même pas de trouver des solutions à partager. Si la volonté de coopération était très légère même sous Clinton, elle a complètement disparu depuis Bush.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/8aStP2v/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.