L'avenir de la Chine et le confucianisme de gauche

PEKIN – La compassion manifestée par le gouvernement chinois et la transparence dont il a fait preuve à l'occasion du terrible tremblement de terre du Sichuan a renforcé son autorité et son lien avec la population. Les autorités et l'armée ont travaillé main dans la main avec quantité de bénévoles et d'organisations privées pour venir en aide aux victimes. Même les plus cyniques ont été touchés par l'attitude réconfortante du Premier ministre Wen Jiabao envers les survivants.

Mais les efforts héroïques accomplis lors des opérations de sauvetage ne viendront pas pour toujours au secours du gouvernement. Il faut donc se demander ce qui pourrait lui donner une légitimité politique à long terme. Le communisme ayant perdu sa capacité de mobilisation des Chinois, qu'est-ce qui pourrait le remplacer ?

Pour la majorité des Occidentaux, ainsi que c'était le cas pour beaucoup de Chinois libéraux au cours du 20° siècle, c'est la démocratie. Mais il y a une autre réponse : la vénérable et vieille tradition du confucianisme auxquels des responsables gouvernementaux, des intellectuels critiques et des citoyens ordinaires redonnent vie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/7UnOt0B/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.