0

Qu’est-ce qui arrive à l’économie américaine?

CAMBRIDGE – L’économie américaine a récemment accusé un ralentissement de grande ampleur, et la probabilité d’une nouvelle récession augmente à chaque nouvelle publication de données économiques. Il s’agit d’un changement radical par rapport à la situation économique de la fin de l’année dernière – et d’un retour au rythme d’expansion extrêmement faible du début de la reprise en été 2009.

La croissance économique aux Etats-Unis au cours des trois premiers trimestres de 2010 était non seulement lente, mais aussi dominée par les accumulations d’inventaires plutôt que les ventes aux consommateurs ou d’autres formes de ventes finales. Le dernier trimestre de 2010 a apporté un changement bienvenu : les dépenses de consommation ont augmenté à un taux annuel de 4%, assez que pour faire croître le PIB réel total de 3,1% entre le troisième et le quatrième trimestre. L’économie semblait avoir échappé à sa dépendance aux accumulations d’inventaires.

Cette performance favorable a amené les prévisionnistes privés et gouvernementaux à prédire une croissance forte pour l’ensemble de 2011, grâce aux rebonds de la production, de l’emploi et des revenus qui devaient engendrer une  nouvelle hausse des dépenses de consommation et ainsi une reprise durable et auto-entretenue. Afin d’ancrer cette perspective favorable, une diminution du taux de taxation sur les salaires de deux points de pourcentage a été décidée pour une durée d’un an.

Malheureusement, la reprise annoncée des dépenses de consommation ne s’est pas produite. L’augmentation des prix de la nourriture et de l’énergie a été plus rapide que le gain des salaires nominaux, menant à une diminution des revenus hebdomadaires moyens réels en janvier, alors que la chute constante des prix immobiliers réduisait la richesse de la majorité des ménages. En conséquence, les dépenses de consommation personnelle réelles ont augmenté à un taux annuel de seulement 1% en janvier, bien en dessous des 4% de croissance observés au trimestre précédent.