Mais qu’est-ce qui fait bouger les marchés ?

Depuis le 10 mai environ, la plupart des marchés mondiaux ont accusé de forts déclins cumulatifs, notamment dans les deux semaines autour du 23 mai, avec en moyenne des cours qui persistent à la baisse. Des soucis sur les marchés boursiers mondiaux sont-ils synonymes de soucis pour l’économie du monde ?

Considérons les baisses les plus marquées. Parmi les principaux pays, le crash le plus impressionnant est celui de l’Inde, où les cours ont chuté de 16,9% entre le 10 mai et le 22 mai. La débâcle de l’autre côté du globe a pris presque autant d’ampleur. Là, les hauts et les bas n’ont eu que quelques jours de décalage avec ceux de l’Inde : en Argentine, les cours ont chuté de 16,1%, au Brésil de 14,7% et au Mexique de 13,8%.

Les marchés européens ont eux aussi essuyé de grosses pertes. En suède, les cours ont dégringolé de 15,2% entre le 9 mai et le 22 mai ; pratiquement sur la même période, ils ont chuté de 9,7% en Allemagne, 9,4% en France et au Royaume-Uni et 9,3% en Italie. En Asie, les cours ont baissé de 11,5% en Corée, de 9,3% à Hong Kong et de 8% au Japon à peu près sur la même période.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/5ftsWx6/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.