goldin7_Pratik ChorgeHindustan Times via Getty Images_slum Pratik Chorge/Hindustan Times via Getty Images

La ville et le Covid

LONDRES – Aucune ville n’échappe à la propagation mortelle du Covid-19. Mais les effets du virus ne sont pas les mêmes sur les différents groupes d’habitants, y compris dans une même ville. Lorsque New York était l’épicentre mondial de la pandémie, le sud de Manhattan (Downtown Manhattan) affichait un taux d’infection d’environ 925 pour 100 000 personnes, tandis qu’il était dans le Queens de 4 125 pour 100 000. La raison de cet écart est simple : les résidents de New York les plus riches avaient accès à une large gamme de services de soins de santé et travaillaient depuis leur domicile, généralement dans de spacieux immeubles.

Dans toutes les grandes villes, le quartier où l’on vit est un marqueur très net. Il ne faut que vingt-cinq minutes en métro pour joindre Manhattan et le Queens, mais les deux territoires accusent une stupéfiante différence de revenu médian annuel puisqu’elle est de 78 000 dollars, quant à l’espérance de vie, elle peut varier de dix ans de part et d’autre de l’East River. Les mêmes inégalités concernant les revenus, la santé, l’éducation et à peu près tous les autres indicateurs de bien-être se retrouvent dans la plupart des métropoles du monde. Le Covid-19 ne fera que renforcer encore ces disparités.

Et dans ce monde, ce ne sont pas tant les villes densément peuplées que les quartiers surpeuplés et marginalisés qui peinent à contenir la diffusion de l’épidémie. Les facteurs socio-économiques et non la géographie physique sont des déterminants clés du risque de contagion, plus encore dans les zones urbanisées des pays en développement. Ainsi estime-t-on que plus de la moitié des habitants des bidonvilles de Bombay ont déjà contracté le nouveau coronavirus. Et en Afrique du Sud, où cinq millions de ménages sont dépourvus de réfrigérateur, seulement 46 % des foyers disposent de toilettes munies d’une chasse d’eau à domicile tandis qu’un tiers partagent leurs lieux d’aisance avec d’autres familles – il n’est donc pas surprenant que le nombre de cas augmente rapidement malgré les mesures drastiques de confinement.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/vU5A0OCfr