0

Les aberrations de la géopolitique occidentale

Les récentes déclarations de dirigeants américains et de représentants de l’OTAN laissent à penser que des islamistes et autres radicaux, mais également des personnalités relativement « civilisées », sont en train de perdre le sens des réalités et commencent à agir de façon irrationnelle. Le monde actuel est de moins en moins prévisible et aisé à gérer, en particulier pour ceux qui se trouvent habituellement aux commandes.

Les erreurs de la précédente décennie se paieront le prix fort. Le Pakistan, l’Inde et la Corée du Nord ont obtenu l’autorisation de mettre au point des armes nucléaires, ce qui prouve qu’à part les attaques aériennes et la corruption, aucun argument moral ou politique ne résiste face à la prolifération nucléaire.

Au lieu d’instaurer un dialogue entre les civilisations et d’apporter un soutien aux forces modernistes du Moyen-Orient, la préférence va à une stratégie quasiment opposée. L’invasion de l’Irak a mis fin à une tyrannie fort désagréable, mais en contrepartie, elle a inspiré une vague de haine à l’encontre de l’Occident, même parmi les détracteurs de Saddam, et a fait éclater des dissidences en son sein.

En effet, les coalitions anti-américaines ont vu le jour au Moyen-Orient, mais aussi en Amérique latine. Des hommes politiques occidentaux chercheraient à détériorer les relations entre la Russie et la Chine, en vue de rétablir la solidarité transatlantique et, par suite, d’affaiblir l’Europe. A titre d’exemple, on parle d’installer des systèmes de défense antimissile en Pologne, à proximité de la frontière russe, soi-disant pour prévenir les attaques de missiles terroristes, qui, par définition, ne peuvent atteindre la Pologne.