Brexit DEA/ W. Buss/Getty Images

Un signal d’alarme pour l’Europe

BRUXELLES – Une petite éclaircie est apparue dans les sombres nuages de l’euroscepticisme populiste qui s’accumulent sur l’Union européenne. Tant à Bruxelles que dans plusieurs capitales européennes, les dirigeants ont réalisé que l’UE doit apporter des réponses au mécontentement croissant et qu’il y a – enfin – un avantage politique à le faire.

Le catalyseur de cette prise de conscience est le débat, souvent absurde, en cours au Royaume-Uni sur le « Brexit ». Les arguments des partisans d’une sortie de l’UE sont fréquemment inexacts, quand ils ne sont pas des mensonges éhontés ; mais la vive polémique sur le maintien ou non du pays dans l’UE a dévoilé les profondes faiblesses de l’Union et obligé les dirigeants européens à en tenir compte.

L’essor des partis populistes européens exerce des pressions similaires sur l’ensemble du continent. Mais ces partis,  s’ils sont craints, n’ont que peu de crédibilité politique. Les partisans britanniques du Brexit comprennent par contre des ministres du gouvernement pour lesquels le processus décisionnel supposément non démocratique de l’UE fait partie de ses principaux défauts.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/G5PUKS6/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.