0

En attandant Obama

En Asie, c’est la saison des réunions. Le sommet de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) qui s’est déroulé en Thaïlande fin octobre a rassemblé tous les acteurs clés de la région. Mi-novembre, ils se retrouveront presque tous à nouveau à Singapour pour le sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), qui inclut d’autres leaders de la région ainsi que le président des Etats-Unis Barack Obama.

Les sommets sont une arène, riche en jeux et acronymes. Lors du sommet de l’ASEAN, les dix responsables de l’Asie du Sud-Est ont rencontré leurs homologues chinois, japonais et sud-coréen. Et ces treize pays se sont encore réunis avec l’Inde, l’Australie et la Nouvelle Zélande.

On rapporte que 42 accords environ ont été rédigés à cette réunion, sur des questions allant d’affaires en suspens à l’économie en passant par le lancement d’une commission pour les droits de l’homme. Pas mal pour un sommet dont certains pensaient qu’il ne se produirait pas : une précédente réunion programmée en avril à Bangkok a été interrompue par des manifestants – des « chemises rouges » qui soutenaient Thaksin Shinawatra, le premier ministre Thaïlandais en exil.

Obama commencera par se rendre au Japon. Puis, tout en assistant à l’APEC, il prendra part au premier sommet ASEAN-Etats-Unis. Il se dirigera ensuite vers la Chine et la Corée du Sud. Quelle dimension supplémentaire le président américain pourrait-il donner à sa première visite dans la région ?