En attandant Obama

En Asie, c’est la saison des réunions. Le sommet de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) qui s’est déroulé en Thaïlande fin octobre a rassemblé tous les acteurs clés de la région. Mi-novembre, ils se retrouveront presque tous à nouveau à Singapour pour le sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), qui inclut d’autres leaders de la région ainsi que le président des Etats-Unis Barack Obama.

Les sommets sont une arène, riche en jeux et acronymes. Lors du sommet de l’ASEAN, les dix responsables de l’Asie du Sud-Est ont rencontré leurs homologues chinois, japonais et sud-coréen. Et ces treize pays se sont encore réunis avec l’Inde, l’Australie et la Nouvelle Zélande.

On rapporte que 42 accords environ ont été rédigés à cette réunion, sur des questions allant d’affaires en suspens à l’économie en passant par le lancement d’une commission pour les droits de l’homme. Pas mal pour un sommet dont certains pensaient qu’il ne se produirait pas : une précédente réunion programmée en avril à Bangkok a été interrompue par des manifestants – des « chemises rouges » qui soutenaient Thaksin Shinawatra, le premier ministre Thaïlandais en exil.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/XBpI9Fe/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.