Barrie Maguire

Le Venezuela sans Chávez ?

Santa Marta, Colombie - Comme tous les patients atteints de cancer, le président vénézuélien Hugo Chávez fait face à trois scénarios : une guérison rapide, un traitement prolongé ou une mort prématurée. Quoi qu’il en soit - même si Chávez récupère vraiment aussi vite qu'il voudrait nous le faire croire – au Venezuela les pourparlers sur l'ère post-Chávez ont déjà commencé.

Chávez gère les informations sur sa maladie et son traitement dans le cadre d'une stratégie politique. Après son opération, invoquant Dieu, Fidel Castro, les esprits de la savane et la science médicale, il a répondu aux rumeurs sur sa maladie et a fait du son retour de son traitement à La Havane une double célébration du bicentenaire du Venezuela et de son triomphe sur le cancer.

Chávez est un maître de la manipulation des médias : après le coup d'Etat manqué contre lui en 2002, il a brandi un crucifix pour pardonner à ses adversaires et pour être pardonné par eux. Après sa première séance de chimiothérapie, Chávez s'est écrié : « Je suis radicalement en train de changer de vie. »

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/h54bVuS/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.