La vaccination pour tous

LE CAP – Il est un rêve sur lequel tout le monde s'accorde : parvenir à un monde dans lequel nos enfants et les enfants de nos enfants grandiront sans risquer la poliomyélite et d'autres maladies dont on peut se protéger. Mais contrairement à la plupart des rêves, celui-ci est réalisable. J'ai été témoin de l'extraordinaire succès des vaccinations pour protéger les enfants des maladies et de la mort, notamment dans les pays en développement.

Pour moi, les vaccins ont toujours eu une signification spéciale. Durant mon enfance en Afrique du Sud, j'ai failli mourir de la polio. A cette époque, au début des années 1930, il n'existait pas de vaccin contre cette maladie éminemment infectieuse. Un peu partout les parents étaient terrifiés à juste titre à l'idée que le virus de la polio n'arrive chez eux, paralysant leurs enfants en quelques heures, ou pire encore, les tuant en quelques jours.

Les médecins ont dit à mes parents qu'ils ne pouvaient pas faire grand chose, au point que mon père s'est mis à préparer mes funérailles. Mais heureusement, je m'en suis sorti, si ce n'est que j'ai perdu l'usage de la main droite. Par la suite j'ai eu une vie merveilleuse, cependant ma main paralysée est un rappel quotidien de l'urgence qu'il y a à poursuivre l'éradication de la polio et de veiller à ce que tous les enfants reçoivent toutes les vaccinations dont ils ont besoin.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/9kEA1H8/fr;