emmott36_CostfotoBarcroft Media via Getty Images_vaccine china Costfoto/Barcroft Media via Getty Images

L’immunité collective est plus proche que nous ne le pensons

LONDRES – Quand le monde aura-t-il vacciné 80 % de tous les adultes – seuil à partir duquel les scientifiques possible l’immunité de groupe contre le Covid-19 ? La plupart des experts répondront en 2023 ou en 2024, ce qui traduit un profond pessimisme quant aux progrès de la vaccination en dehors des pays riches. C’est aussi pourquoi les engagements pris lors du récent sommet du G7, qui devraient se traduire par le don d’un milliard de doses aux pays pauvres au cours de l’année 2022, apparaissent à certains comme une initiative généreuse capable de changer la donne.

Le temps pourtant n’est pas plus au désespoir qu’à l’autocongratulation des membres du G7. Si les rythmes quotidiens actuels de vaccination peuvent être maintenus, le monde atteindra ses objectifs vaccinaux en janvier 2022. La première condition, si l’on veut mener une action efficace, est de se convaincre qu’il existe une solution au problème qu’on est censé résoudre. C’est pour cela que la Global Commission for Post-Pandemic Policy, groupe non partisan et indépendant qui réunit 34 acteurs et penseurs de premier plan venus du monde entier, a fait les calculs nécessaires à l’établissement d’un compte à rebours vaccinal mondial. À notre propre surprise, nous avons découvert qu’il était beaucoup plus facile de relever le défi que nous ne l’imaginions, et dans un délai bien plus court que celui envisagé par les gouvernements du G7.

Le calcul est assez simple ; mais il demande au préalable de répondre à une question : la Chine, pays le plus peuplé du monde, doit-elle être considérée dans les projections ou mise à l’écart ? Selon l’agrégateur de données Our World in Data, la Chine compte pour 17 à 20 millions des 33 à 36 millions de doses administrées quotidiennement. Si l’on inclut la Chine dans le calcul, le compte à rebours atteint le zéro dans un peu plus de 200 jours ; sans elle, il lui faut 370 jours. La différence n’est pas négligeable, mais elle se traduit par un franchissement de la ligne d’arrivée en juillet 2022, soit un décalage de seulement six mois. Même si le seuil de vaccinations nécessaire à l’immunité collective devait être de 90 %, en raison de la moindre efficacité des vaccins chinois, nous n’en sommes pourtant pas loin.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/uENzyQufr