drugstore clerk antibiotics Li Zongxian/ZumaPress

Utiliser les antibiotiques judicieusement

LONDRES – Pour résoudre le problème de résistance aux antimicrobiens, le monde a besoin non seulement de nouveaux médicaments, mais également de nouveaux comportements – de la part des sept milliards d’entre nous. En raison de la mauvaise utilisation et de la surutilisation d’antibiotiques, des infections courantes comme la pneumonie et la tuberculose deviennent de plus en plus résistantes aux traitements existants ; et dans certains cas, elles sont devenues complètement immunisées aux traitements.

La menace est d’échelle mondiale. Selon la Commission d’examen sur la résistance aux antimicrobiens, que je préside, les infections qui résistent aux médicaments causent au moins 700 000 décès par an. D’ici 2050, si rien n’est fait pour s’attaquer au problème, près de dix millions de personnes par an pourraient mourir de maladies qui étaient auparavant traitables.

La mise au point de nouveaux médicaments est une démarche importante dans une réplique coordonnée pour combattre la résistance aux antimicrobiens. Mais cela ne suffira pas. Nous avons besoin de réduire notre demande d’antibiotiques et de reconnaître qu’ils peuvent parfois faire plus de mal que de bien. Selon une estimation, presque la moitié de toutes les prescriptions d’antibiotiques aux États-Unis sont inappropriées ou inutiles. L’essor de la résistance aux antibiotiques n’est donc pas vraiment surprenant.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/uhYtVj0/fr;