Commuters wait in a traffic jam during afternoon rush hour in Jakarta BAY ISMOYO/AFP/Getty Images

Quelles politiques de gestion de la circulation sont les mieux adaptées aux mégapoles ?

CAMBRIDGE – L’urbanisation comporte un grand nombre d’avantages. En rapprochant physiquement les gens, les villes sont source d’innovations et créent des possibilités. Elles rapprochent la main-d’œuvre des emplois et facilitent la diffusion des arts et de la culture. Par contre, les attraits de la vie urbaine sont souvent accompagnés de coûts.

Les bouchons de circulation sont sans doute l’inconvénient qui se fait le plus sentir, et ce, d’une manière carrément exaspérante. Les rues encombrées de véhicules stationnés sur la chaussée se traduisent par des pertes de temps et des journées de travail raccourcies. Et des véhicules immobilisés émettent des volumes importants de gaz d’échappement, ce qui nuit à l’environnement et à la santé humaine.

La plupart des instances ont mis au point des mesures de réduction de la congestion routière en relevant les coûts de prendre le volant. Depuis 2003, Londres est parvenue à instaurer un système de péage urbain visant à désengorger la circulation, tandis que Singapour planifie utiliser les technologies de localisation GPS pour appliquer sa propre stratégie de tarification de la congestion.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/yL4OzXx/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.