A visitor uses a tablet dispalyed past the model of a smart city Josep Lago/Getty Images

Pour un meilleur aménagement des villes

NAIROBI ET DUBAÏ – Comme l'a observé l'auteur américano-canadienne Jane Jacobs, les villes constituent l'élément moteur de la prospérité nationale et de la croissance économique. Mais sous leur forme actuelle, les villes modernes se révèlent également des catalyseurs d'inégalité et de dégradation environnementale. Aujourd'hui, la part de citadins en situation de pauvreté augmente, 33 % vivant dans des bidonvilles, et 75 % des émissions totales de dioxyde de carbone proviennent des zones métropolitaines. Ces chiffres doivent nous inciter à réfléchir : les villes sont-elles vraiment la meilleure approche pour organiser l’existence humaine ?

Elles peuvent l'être, à condition de procéder à des ajustements significatifs dans la manière dont elles sont aménagées, bâties et gérées. Pour que la croissance générée par les villes favorise un avenir durable et prospère, les gouvernements et promoteurs doivent réintroduire une approche d’urbanisation axée sur les utilisateurs de la ville.

La plupart des villes échouent aujourd'hui à inclure les parties prenantes clés dans le processus d'aménagement urbain, engendrant un développement qui favorise l'exclusion. Songez aux inombrables projets de logements construits en périphérie des villes, caractéristiques de nombreuses municipalités mal aménagées. Bâtis au milieu de nulle part, ces ensembles peu estéthiques de logements multiples sont souvent coupés des transports publics et autres services, ce qui aggrave l'isolement des résidents par rapport au noyau urbain.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/ZapaIwe/fr;

Handpicked to read next