Skip to main content

roubini128_FRED DUFOURAFPGettyImages_manwalkingUSbench Fred Dufour/AFP/Getty Images

Les conséquences planétaires d’une guerre froide entre la Chine et les États-Unis

NEW YORK – Il y a quelques années, en tant que membre d’une délégation occidentale en déplacement en Chine, j’ai rencontré le président Xi Jinping à Pékin, au palais de l’Assemblée du Peuple. Ce jour-là, Xi nous a expliqué que la montée en puissance de la Chine s’opérerait dans la paix, et que les autres pays – comprenez les États-Unis – ne devaient pas s’inquiéter du fameux « piège de Thucydide », phénomène ainsi baptisé par l’historien grec qui relata comment la crainte à Sparte d’une ascension Athénienne rendit inévitable la guerre entre les deux cités. Dans son ouvrage de 2017 intitulé Destined for War: Can America and China Escape Thucydides’s Trap?, Graham Allison de l’Université d’Harvard se penche sur 16 rivalités historiques entre une puissance émergente et une autre bien établie, et révèle que 12 de ces inimitiés ont conduit à la guerre. Xi préférerait évidemment que nous prêtions attention aux quatre autres.

Toutes deux conscientes de l’existence de ce piège – ainsi que du caractère non déterministe de l’histoire – la Chine et l’Amérique semblent y succomber malgré tout. Si une guerre ouverte entre les deux plus grandes puissances de la planète semble aujourd’hui peu probable, une guerre froide s’annonce de plus en plus plausible.

Les États-Unis considèrent la Chine comme responsable des tensions actuelles. Depuis son accession à l’Organisation mondiale du commerce en 2001, la Chine tire pleinement profit du système mondial régissant le commerce et les investissements, tout en manquant à ses obligations et en suivant ses propres règles. Aux yeux de l’Amérique, la Chine s’est forgé un avantage déloyal en enfreignant les droits de propriété intellectuelle, en obtenant des transferts technologiques forcés, en subventionnant ses entreprises nationales, ainsi qu’en usant d’autres instruments du capitalisme d’État. Dans le même temps, son gouvernement est devenu de plus en plus autoritaire, métamorphosant la Chine en un véritable territoire orwellien sous surveillance de l’État.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/B943MvN/fr;
  1. haass105_Gustavo BassoNurPhoto via Getty Images_amazon Gustavo Basso/NurPhoto via Getty Images

    The Amazon and You

    Richard N. Haass

    Sovereignty entails obligations as well as rights, and where compliance cannot be induced, pressure must be applied. And though positive incentives to encourage and enable compliance would be preferable, Brazil's government is showing that there must be sticks where carrots are not enough.

    2
  2. GettyImages-1151170958 ADRIAN DENNIS/AFP/Getty Images

    The Meritocracy Muddle

    Eric Posner

    Although populism in Western democracies is nothing new, resentment toward elites and experts has certainly been on the rise. Does this trend reflect a breakdown in the system, or a system that is actually working too well?

    11

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions