7

La force mondiale de Trump

HONG KONG – Beaucoup d'efforts ont été déployés pour expliquer la victoire inattendue de Donald Trump à l'élection présidentielle des États-Unis. Or, peut-être que l'explication la plus simple est aussi la plus correcte: les adversaires de Trump se sont fait avoir. Depuis l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton, qui était donnée grande favorite par pratiquement tous les calculs et toutes les sources, jusqu’aux républicains qui s’étaient opposés à sa candidature, les gens ont largement sous-estimé le président américain élu. Les puissances mondiales, en particulier en Asie, ne doivent pas faire la même erreur.

Pendant la campagne, Trump savait exactement qui était Clinton: intelligente et expérimentée, mais manquant de ses talents de ruse et de mise en scène. Ainsi donc, il a joué le fou, faisant campagne dans des Etats que beaucoup considéraient comme une perte de temps, alors que Clinton a suivi une stratégie fondée sur des données. L’approche de Clinton lui a offert plus de 2,7 millions voix de plus que Trump. L’approche de Trump lui a offert la présidence.

Alors qu’il se prépare aujourd’hui à prendre le pouvoir, Trump utilise beaucoup des mêmes tactiques qu'il a utilisées lors de la campagne, préférant les rassemblements aux conférences de presse, intervenant dans l’émission humoristique américaine « Saturday Night Live » au lieu de se concentrer sur, par exemple, l'escalade de la crise en Syrie. Pendant ce temps, il est en train de bouleverser la diplomatie américaine, dont les exemples les plus frappants sont peut-être les appels avec le président philippin Rodrigo Duterte et avec le président taïwanais Tsai Ing-wen. Plutôt que de laisser Trump choquer le monde une fois de plus, nous devons apprendre à le déchiffrer.

L'essentiel pour toute personne traitant avec Trump est d comprendre qu'il est le prince machiavélique ultime, fonctionnant presqu’exclusivement en suivant son propre intérêt de manière impitoyable. Selon Machiavel, « la première opinion que l’on se forge d'un prince, et de sa compréhension, découle de l’observation des hommes qui l’entourent ». Alors, pour déterminer les plans de Trump, nous devrions commencer par ses nominations.