29

Il faut aider l'Ukraine à se défendre

MUNICH – Les diplomates et les spécialistes de politique étrangère répètent comme un mantra qu'il n'y a pas de solution militaire au conflit entre la Russie et l'Ukraine. Pour la grande majorité des observateurs, la diplomatie est la seule voie vers la paix et la stabilité. Or malgré le récent accord de cessez-le-feu annoncé récemment à Minsk, la prolongation des violences - telle l'expulsion violente des forces ukrainiennes de la ville de Debaltsevo - montre qu'il est temps d'envisager les mesures nécessaires pour éviter une solution militaire imposée par le Kremlin.

C'est ce que viennent de faire trois grands cercles de réflexion américains. Selon eux, les USA devraient fournir non seulement des équipements non létaux à l'Ukraine (drones, véhicules blindés, équipements médicaux…), mais aussi des missiles légers antichars à titre défensif. Pourtant les pays européens ne veulent toujours pas fournir des armes défensives à l'Ukraine et répètent que la seule solution envisageable est diplomatique.

Il est vrai que du point de vue de l'Ukraine, une confrontation militaire avec la Russie n'est pas une option viable. L'année dernière il avait semblé que les forces séparatistes dans la région du Donbass pliaient sous le poids de la contre-offensive ukrainienne et que l'Ukraine pourrait rétablir sa souveraineté sur ce territoire. Mais le Kremlin a rapidement déployé des groupes militaires tactiques russes de la taille d'un bataillon pour soutenir les rebelles. Aussi, relativement faibles, les forces ukrainiennes n'avaient pas la moindre chance.

Cette bataille illustre la volonté russe d'éviter à tout prix une défaite militaire des entités séparatistes dont elle a favorisé l'émergence et où elle a incité à la création d'unités combattantes - une volonté qui persiste, alors que le conflit met ses forces armées sous tension. Dans ce contexte il est quasiment impossible à l'Ukraine de rétablir par la force sa souveraineté dans la région du Donbass, au point que ce serait insensé pour elle de le tenter.