0

L'Ukraine doit faire sa Révolution de velours

L'Ukraine est ravagée par les plus grandes manifestations jamais organisées depuis la chute du régime communiste, il y a plus de dix ans. Julia Tymoshenko, ancienne vice-présidente passée à la dissidence, nous explique pourquoi.

Une atmosphère générale empoisonnée menace tous ceux qui vivent en Ukraine. La corruption et l'incompétence ont créé un État où des dizaines de millions de vies sont cassées et désespérées, où de larges secteurs de l'économie sont en ruine, où les dettes intérieures et extérieures se multiplient par millions de dollars, où une armée incompétente de bureaucrates corrompus dirige un gouvernement qui ne peut répondre aux besoins les plus élémentaires du peuple d'Ukraine.

Le régime du Président Léonide Kouchma essaie d'endormir aussi bien les Ukrainiens que le monde extérieur quant à cette sombre situation. Il répète comme un perroquet des discours d'apaisement sur les principes démocratiques, sur le besoin d'une « stabilité sociale » et sur les signes d'une croissance économique à long terme qu'il est le seul à voir. Mais tout ce que la cabale de Kouchma présente est une moquerie de la vérité puisque pendant que le gouvernement de Kouchma débite ses platitudes, ses amis dépouillent le patrimoine national, le remettant entre les mains d'amis et de proches tout en défigurant, pillant et vendant l'indépendance de la nation au plus offrant.

Pourquoi doit-on s'en inquiéter à l'extérieur de l'Ukraine ? Le sort de l'Ukraine est important car le pays joue un rôle considérable dans la perception des pays de l'ancienne Union soviétique. Une Ukraine forte et prospère donnerait une stature différente à toute la région à l'est de l'Elbe. Une Ukraine affaiblie et pauvre sera toujours exposée aux appétits aiguisés des nationalistes russes triomphants, ébranlant ainsi les efforts du Président Poutin pour faire de la Russie un pays européen ordinaire. Elle fait aussi naître chez nos voisins la peur du chaos.