ukranian girl with flowers Krystian Dobuszynski/ZumaPress

Tenir la promesse orientale de l’Europe

KIEV – L’expansion orientale de l’Union Européenne (UE) a longtemps semblé imparable. Mais avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le président Vladimir Poutine semble être parvenu à bloquer les efforts de l’Europe pour la démocratie, l’autorité de la loi, et l’économie de marché partout sur le continent.

L’UE ne doit pas courber l’échine. Le destin de l’Ukraine est désormais lié à celui de l’Europe. En effet, Poutine ne veut pas seulement empêcher l’enracinement des normes politiques, civiques et sociales européennes en Ukraine ; il veut les repousser dans les régions baltiques, balkaniques et partout en Europe où la crise économique et/ou un populisme démagogique ont fragilisé l’équilibre politique.

Le Sommet du partenariat oriental à Riga peut et doit démontrer la détermination de l’Europe à défendre son unité, sa sécurité et ses valeurs face à l’agression russe. Et elle doit le faire de manière concrète, et non par des communiqués officiels vite oubliés vis-à-vis desquels le Kremlin et ses amis ukrainiens séparatistes n’ont que du mépris.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/NToRACr/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.