kremer3_NOAH SEELAMAFP via Getty Images_deworming NOAH SEELAM/AFP via Getty Images

L’abandon désastreux de la recherche de traitements pour les maladies tropicales délaissées

BERKELEY/CHICAGO – La décision du président américain Joe Biden de soutenir la demande de révocation des protections de la propriété intellectuelle pour les vaccins contre la COVID-19 reflète bien l’ampleur de la pression mondiale exercée en faveur de l’accès universel à la vaccination. Pourtant, les populations les plus pauvres souffrent de nombreuses autres maladies évitables et traitables, dont les conséquences sociales et économiques sont désastreuses.

Les maladies tropicales négligées (MTN) — telles que l’éléphantiasis, le trachome, la cécité des rivières et les infections par des vers intestinaux — sont pratiquement inexistantes dans les pays développés. Mais chez les personnes vivant dans l’extrême pauvreté, ce sont les infections les plus courantes. Près d’un milliard de personnes dans le monde, dont plus de 750 millions vivant sous le seuil de pauvreté fixé par la Banque mondiale à 1,90 dollar par jour, souffrent chaque année de MTN.

La souffrance des personnes atteintes de ces maladies peut être extrême. Les MTN provoquent de fortes douleurs et des handicaps à long terme, ce qui entraîne bien souvent une stigmatisation. Chez les enfants, elles interrompent l’éducation et provoquent la malnutrition, nuisant au développement intellectuel et cognitif et retardant la croissance. En entravant l’éducation et l’emploi, les MTN maintiennent les gens dans la pauvreté.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/ftFDDaAfr