Pope Francis Vincenzo Pinto/Getty Images

Qu’est-ce qui fait un grand dirigeant ?

SINGAPOUR – Nous tentions voici peu, au cours d’un dîner à Singapour, de définir les qualités qui font un grand dirigeant. Pour Klaus, les cinq facteurs clés étaient le cœur, la tête, le muscle, le cran et l’âme. Pour Kishore, la compassion, l’habileté et le courage étaient ses qualités premières, ainsi que la capacité à identifier les talents et à comprendre la complexité. Les recoupements d’une définition à l’autre en disent long.

Ce n’est pas simple coïncidence si les deux listes comment par le cœur. Comme Nelson Mandela ou le Mahatma Gandhi, un dirigeant ne peut parvenir à la grandeur sans témoigner d’une profonde empathie avec ses concitoyens – un sentiment qui nourrit la lutte contre les injustices auxquelles ceux-ci sont confrontés.

Des dirigeants d’une telle trempe se révèlent rarement en des temps ordinaires. Mais nous ne vivons pas des temps ordinaires. Au contraire, les inégalités sans précédent dans de nombreuses régions du monde sont de ce genre d’injustices qui peut hâter l’émergence de grands dirigeants, animés par leur compassion à l’égard de ceux d’en bas. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le jeune dirigeant qui dégage le mieux aujourd’hui l’espoir, doit en partie son élection à son souci d’aider les gens ordinaires.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/aVBAwKI/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.