0

Corée du Nord : Pour un engagement constructif

SEOUL –  Les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne paraissent reprendre. Mais elles ne vont sans doute pas se conclure prochainement, les discours sur un ampquot;grand échangeampquot; en restant au stade des proclamations d'intention.

C'est la méfiance qui domine entre la Corée du Nord d'une part, les USA, la Corée du Sud et le Japon d'autre part. Si tous les dirigeants - y compris Kim Jong Il, le dirigeant nord-coréen - se disent publiquement en faveur de la dénucléarisation, aucun ne semble prêt à prendre beaucoup de risque en politique intérieure pour y parvenir. Aussi peut-on espérer au mieux que le dialogue se renoue et aboutisse à un accord qui gèle le fonctionnement de l'usine nucléaire nord-coréenne de Yongbyon et peut-être à un moratoire sur les essais nucléaires et les lancements de missiles.

Pour accélérer le processus, il faut une nouvelle stratégie à long terme, adaptée aux dirigeants de Corée du Nord et aux facteurs sous-jacents qui jouent un rôle dans ce pays. Autrement dit, les USA et les autres puissances doivent poursuivre une politique d'engagement économique constructif avec la Corée du Nord, de manière à aider le régime à parvenir à ampquot;la puissance et à la prospéritéampquot; grâce à une transition et une intégration dans l'économie mondiale.

Une politique d'engagement économique constructif bénéficiera à la population nord-coréenne qui a souffert plus les autres depuis la fin de la Guerre froide. Les difficultés économiques de la Corée du Nord s'enracinent dans son isolement, tandis que le reste de l'Asie de l'Est a largement tiré avantage de la mondialisation.